Grand prix du théâtre

Lauréats...

23 impasse du paradis de Raphaël Le Mauve

BuildingRésumé :

Une ancienne ville portuaire, désertée par l’océan en plein désert, un soleil accablant.

Une femme seule traîne ses valises dans une impasse surchauffée.

Lili Cincinatti, danseuse sur le retour, tente un dernier coup de poker : remonter sur scène, attraper une ultime fois quelques paillettes de gloire, quelques bravos.
Comme un clin d’oeil, le destin place sur sa route Charles Lindbergh, marin au long cours qui n’a jamais pris la mer.

Deux solitudes se rencontrent, deux attentes se trouvent...

Une désillusion.

Une espérance.

Alors une danse fébrile commence, les corps s’apprivoisent, les rêves se livrent...

S’en suit une valse-hésitation : La fatalité du temps qui passe mais une force inexorable en leur foi! Une pièce douce-amère, tendre, drôle, violente et profondément humaine. 

Note d'intention :

23 Impasse du Paradis, c’est tout simplement une rencontre. La rencontre d’un homme
et d’une femme: une comédienne avec ses rêves et moi les miens.
Un soir...un zinc, un verre et tout était là. Bien là dans ma tête, cette envie d’écrire, de raconter une histoire à travers la sienne, la mienne, la notre.
Et tout ça, accompagné, bien sûr, d’un raccord maquillage!

C’est aussi l’intention de raconter tout simplement l’histoire de deux solitaires, une symphonie pour deux solitudes majeures. Deux bouts de rêves, deux bouts de vies se croisent, s’entrelacent et marchent en- semble, un moment...Elle, Lili Cincinatti une danseuse sur le retour.

Elle se voyait «déjà en haut de l’affiche».
Sans plus d’illusions...Ni sur le métier, ni sur la vie,
les hommes en particulier. Avec en prime un rêve brisé! Elle traîne une dernière fois ses valises

vers un hypothétique casino de province.

Lui, Charles Lindbergh marin au long cours
qui n’a jamais pris la mer. Il attend.
C’est la simple histoire de sa vie: attendre.
Dans un port ensablé, désertique, il attend, plein de rêve, plein de «son» rêve.

Un mot, un silence, un souvenir, une étincelle et
le petit manège de l’espoir se remet en route avec sa palette de couleurs, ses colères, ses soupirs...
Ça tourne, ça tourne, la roue tourne...
Trois petites notes de musique et puis

s’endorment.

Biographie :

Léonore Confino

Né il y a déjà un certain temps, Raphaël Le Mauve a exercé plusieurs métiers avant d’oser faire ce qu’il vou- lait vraiment faire.
Ainsi, il a été parfois en même temps, enseignant en collèges et lycées, gardien de mine d’uranium (hé oui!), livreur de produits phytosanitaires et de sucre pour la viticulture.

Depuis plus de douze ans maintenant, il fait l’artiste: comédien, auteur, raconteur d’histoires, assistant à la mise en scène, maître d’atelier de théâtre...
Il a notamment travaillé avec le Centre de Culture Européenne de Saint-Jean d’Angély (17), le Théâtre du Ballon Rouge, directrice artistique Dany Martinez (17). Et actuellement avec La Kanopé II, directrice artistique Ivola Pounembetti (17).

Depuis deux ans, il a confié (et s’en félicite) la mise en scène de ses spectacles à Ivola Pounembetti (Le Dernier Allemand du Caucase et Le Testament Secret de Pepito Mac Strumbble).

Ses diverses collaborations, comme comédien ou raconteur d’hisoires, mais aussi comme auteur, l’ontmené à se représenter ou a être représenté en France, Israël, Maroc, Espagne, Brésil et Belgique. 

Plus d'informations